emlyon junior conseil

Etude de marché et de faisabilité économique pour le groupe SUEZ

04/11/2020

SUEZ, expert des métiers de l’eau et des déchets, propose partout en France des solutions innovantes pour préserver et sécuriser les ressources. L’entreprise a mandaté emlyon junior conseil pour réaliser une étude du marché des ZMEL en Méditerranée.

Répondre à un besoin bien précis

Le contexte de l’étude

Au cours des 100 dernières années, les herbiers de posidonie, indispensables à l’écosystème des fonds marins, ont perdu 10% de leur surface en Méditerranée. Ce phénomène est notamment le résultat de la grande plaisance dont le système d’amarrage détruit les fonds marins. Cela a conduit la préfecture maritime de la Méditerranée à mettre en place l’arrêté cadre 123/2019 qui « interdit le mouillage dans les zones sensibles ». 

La conséquence ? La nécessité d’organiser la grande plaisance en mer Méditerranée mais aussi de passer à des infrastructures moins dévastatrices pour les fonds marins. C’est tout l’intérêt des Zones de Mouillage à Équipements Légers (ZMEL) qui permettent, même à des bateaux de 70 mètres de mouiller sans désherber les fonds. La chaîne de ces bouées est suspendue entre le sol et la surface de l’eau et ne racle donc plus l’herbier. Cette solution a été adoptée par de nombreux ports français mais son recours demeure timide et peu ambitieux vis à vis de la grande plaisance, notamment en Méditerranée.

Si l’efficacité des ZMEL sur la protection des écosystèmes est avérée, son intérêt auprès des communes littorales et des plaisanciers est loin d’être tout aussi certain. 

C’est donc dans le but de comprendre les attentes des communes concernant les ZMEL mais aussi d’évaluer la rentabilité économique de ces installations sur la zone Méditerranée que SUEZ a fait appel aux services d’emlyon junior conseil. Les estimations de cette étude ont permis à SUEZ de prendre une décision quant à son positionnement sur ce marché en tant que prestataire de travaux publics et de gestionnaire de ZMEL.

Allier proactivité et efficacité pour mener à bien le projet

Réaliser un mapping précis

Au cours des 3 premières semaines, les différents intervenants – consultant et chef de projet – ont réalisé un premier travail de recherche documentaire. Ce dernier a permis tout d’abord d’identifier les acteurs en présence et les réglementations en vigueur, d’étudier les enjeux de la grande plaisance en Méditerranée mais surtout de lister les lieux subissant la plus forte pression sur leur milieu, demeurant ainsi les communes les plus enclines à réaliser une ZMEL. 

Proactif, le consultant n’a pas hésité à contacter certains experts pour se familiariser : consultant UNESCO et PAM Union Européenne, chargé de mission à la DIRM, commissaire de la PREMAR Méditerranée, consultant pour le ministère de l’écologie etc. 

Etape préliminaire indispensable à une phase terrain, ce premier travail a permis de valider avec SUEZ la liste des collectivités locales à interroger et de souligner certains points à aborder lors en entretiens avec elles.

Localisation des mouillages hors/dans herbiers de posidonie

Comprendre les attentes des principaux acteurs

Nous avons réalisé 65 entretiens semi-qualitatifs par téléphone auprès de représentants de collectivités publiques en Région Occitanie, PACA et Corse. Compétents sur ces thématiques, les 3 enquêteurs ont su mobiliser leurs connaissances et leur force de persuasion afin de respecter le délai de la phase terrain, malgré la période estivale. Nous avons ainsi pu mesurer divers critères tels que l’exposition des communes aux risques de la grande plaisance, le degré de connaissance des ZMEL, les avantages et inconvénients liés à la création de ZMEL, ou encore les services à intégrer au projet.

Le principal enjeu du questionnaire était de comprendre le mode de gestion privilégié par les communes dans leur recours à un prestataire extérieur. Nous avons su répondre à cette attente et collecter des informations complémentaires utiles pour notre client. Cette phase terrain a ainsi permis de mieux comprendre l’offre à proposer aux collectivités pour obtenir leur adhésion face au projet de création de ZMEL.

L’analyse des questionnaires ainsi que sa restitution sous forme de graphiques et d’analyses chiffrées ont été effectuées dans un délai d’une semaine. La phase d’analyse s’est ensuite concentrée sur l’évaluation de la viabilité financière du projet. 

Pour ce faire, le consultant a pris en compte plusieurs variables telles que :

  • le nombre de bateau adressés
  • le mode de tarification
  • le taux de remplissage des ZMEL
  • la saisonnalité
  • le milieu, qu’il soit rocheux ou sableux. 

Il a ainsi proposé plusieurs Business Cases basés sur les recherches de la phase préliminaire et les résultats de la phase terrain. Ils ont mis en lumière certains paramètres permettant d’optimiser la rentabilité du projet et ont permis au consultant d’émettre des recommandations stratégiques solides à Monsieur Charles Henri Poillot, directeur diversification et infrastructure chez SUEZ.

Forte de son expérience dans des secteurs d’activité précis, notre Junior-Entreprise sait gérer la complexité de problématiques très spécifiques afin de proposer une analyse fine et pertinente. L’expertise et l’autonomie dont jouissent nos intervenants garantissent une recherche poussée et un travail de qualité, et ce dans le respect des délais.

Pour en connaître davantage sur nos références et les modalités d’une telle étude, n’hésitez pas à nous contacter.